Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 23:04
Bagnères-de-Bigorre et sa région
Publié le 17/04/2010 11:21 | LaDepeche.fr

Bagnères-de-Bigorre. Rêver de l'Italie leur donne des ailes

chantiers-vacances

Des ados du point-jeunes sur le site de Clair-Vallon./Photo Roseline Giusti.
Des ados du point-jeunes sur le site de Clair-Vallon./Photo Roseline Giusti.
Des ados du point-jeunes sur le site de Clair-Vallon./Photo Roseline Giusti.

Les adolescents du point-jeunes passeront, cette année, dix jours en Italie, du 16 au 26 juillet prochain. Pour cela, ils participent à un projet, chantier-vacances de la DDJS (Direction départementale de la Jeunesse et des Sports) financé par le conseil général.

Généralement, les adolescents du point-jeunes ont l'habitude de partir, l'été, faire des minicamps sur le territoire français. Cette année, l'envie de voir du pays leur a fait choisir l'Italie comme destination. Plus loin, plus coûteux. Que faire pour financer ce voyage ?

Intérêts communs

Dans le cadre d'un projet chantiers-vacances de la DDJS, ils ont monté un dossier et sont allés solliciter la CCHB (Communauté de communes de la Haute-Bigorre). Ils se sont vu proposer par M. Lasson, chef du service des espaces verts de la ville, divers travaux à exécuter les après-midi, pendant les vacances scolaires. Pour commencer, le débroussaillage du terrain autour de la maison Cazeaux, laissé à l'abandon dans le quartier Dumoret, à Clair-Vallon. Le chantier est allé bon train cette première semaine. Encadrés par Jérôme Arberet, directeur du point-jeunes ; de leur animatrice, Claire Miranda, assistée de Charlotte, stagiaire du foyer des jeunes travailleurs de Tarbes, et dirigés techniquement par M. Lacrampe, les jeunes gens sont enthousiastes. « On voit le travail fait au jour le jour, on en suit la progression, là on se bouge », affirment deux jeunes filles, s'accommodant plutôt bien de ce type d'activité, très différente de celle du lycée. La semaine prochaine, ils iront faire du rempotage dans les serres municipales. Ils ont environ 17 ans, se connaissent depuis longtemps et sont prêts à travailler dur, maniant hardiment faux, pelles et sécateurs. À la clé de ces efforts, le prêt de deux minibus par la mairie et une subvention accordée par la DDJS pour leur voyage. Tous s'imaginent déjà, cet été, visitant une ville par jour : Bologne, Venise, Florence, Ravenne, etc., peut-être même plongeant dans la mer Adriatique. Ce rêve leur donne des ailes.

Des échanges qui pourraient se démultiplier ? Au bénéfice de tous.

Roseline Giusti.

 

Imprimer

Partager cet article

Repost 0

commentaires