Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 00:35

EXPOSITION PAR GROS TEMPS ou faire Noël.

           Lumières au solstice d'hive, Pessac.

Tard dans la soirée qui précédait le vernissage, nous terminions à grand peine la disposition des œuvres.

l’expo présentait un sculpteur dont la matière première était des pièces d’ustensiles ménager, de rebut.Un cordon électrique manquait, une sculpture en masquait une autre.

L'inauguration eut lieu, les discours aussi. Mais, à l'issue, on nous prévint de quelques modifications qui subviendraient.

Le matin suivant les sapins occupaient le devant des vitrines et   les sculptures avaient été reléguées à l'arrière- plan. Des décors au pochoir partaient à  l’assaut des vitrines et les tachaient de leur fausse neige.

Sale temps pour une expo ! Les clichés, les décors stéréotypés avaient pris leur revanche. C'était Noël, quoi ! Et il fallait le dire. Autrement mieux qu'avec des assemblages métalliques lumineux.

Franchement, tout ce décor stéréotypé était plus crédible aux yeux des passants.

Avait-on déjà vu célébrer Noël avec des …barres de fer, certes, en un certain ordre assemblées, et des rebuts de machines à laver, de moulinette culinaire, des passoires de cuisine d'où filtrait la lumière de douces ampoules. L’expo présentait un sculpteur dont la matière première était justement des pièces d’ustensiles ménager, de rebut. Comment osait-on taxer ces ustensiles de rebuts d'œuvres d'art, illustrant Noël  ? Ca avait quelque chose de trop déroutant.  Noël,  sans neige artificielle et cadeaux enrubannés sous  les basses branches, vous n'y pensez pas !  Passants, on vous aurait changé le rite. De quoi en perdre votre Veni Creator ou ce qui vous en reste/ ou du Minuit chrétien.  Pourtant, chalands affables, on ne nous demandait pas grand chose. Juste vous laisser un peu perturber par ces matériaux insolite, simplement entrer dans cette poésie

On avait confondu une galerie d’art et une galerie marchande.

On décroche avait dit l'artiste, on ne peut tolérer cette insulte.

R. Giusti

Partager cet article

Repost 0
Le blog de Roseline Giusti - dans Articles artistes
commenter cet article

commentaires