Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 10:33

 

Publié le 02/01/2011 03:49 | Roseline Giusti.

« Veillée 2.0 » : flippez, nous ferons le reste !

création

Denis Marc et Edmond Carrère au café d'Asté, devant l'image scintillante d'un flipper./ Photo R. Giusti.
Denis Marc et Edmond Carrère au café d'Asté, devant l'image scintillante d'un flipper./ Photo R. Giusti.
Denis Marc et Edmond Carrère au café d'Asté, devant l'image scintillante d'un flipper./ Photo R. Giusti.

Samedi et dimanche, l'association Traverses présentait « Veillée 2.0 », une création d'Edmond Carrère (vidéo) et de Denis Marc (théâtre). Beau succès, avec plus de 80 personnes ! Faut dire que Traverses a le chic pour trouver des lieux chaleureux comme cette fois le café-épicerie d'Asté.

ça commence par un « chat » sur ordinateur entre deux personnes assises à 2 m l'une de l'autre, dans ce café de village. Les messages échangés sont projetés sur écran.

Puis, l'écran scintille, découvrant le caisson lumineux d'un flipper et ses méandres hypnotiques. Surgissent alors les têtes de divers joueurs qui se succèdent aux manettes. La caméra ignore alors le flipper et filme, en cadrage serré, les mimiques de ces visages, pour ne pas dire des « gueules », tant ils sont typés. Ce sont les habitués d'un bar parisien, près de la gare de l'Est, qui reste ouvert toute la nuit.

En voix off, le commentaire du tenancier du café, présentant clients et nouvelles du moment. Un autre café parisien Mon Village prend le relais avec l'interview du patron, fier du cosmopolitisme ambiant qui est de mise chez lui. Les images sont entrecoupées de brèves saynètes comme celle en costume d'ours, ou du mort que l'on veille et de courts fragments littéraires, en écho aux images projetées ou aux commentaires entendus.

À l'heure de la TV et des écrans plats, peut-on transmettre et recevoir autrement les rumeurs du monde ? S'appuyant sur les pratiques sociales orales des cafés populaires, aujourd'hui un peu en marge, les 2 créateurs proposent de diffuser autrement les nouvelles du monde, tels les « colporteurs » d'autrefois, allant de bourgades en villages. Sous forme de théâtre-documentaire, E. Carrère et D. Marc revisitent avec perspicacité, originalité et humour la veillée traditionnelle, ouvrant de nouvelles pistes créatives.

Cette création a obtenu le soutien du conseil régional, du conseil général, de la communauté de communes de la Haute-Bigorre, des villes de Bagnères et de Gerde et d'Obatala, sans oublier François qui a mis à disposition son café. L'association Traverses tient à les remercier.

 

Roseline Giusti.

 

Imprimer

Partager cet article

Repost 0

commentaires