Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 23:00

 

Publié le 07/03/2010 10:33 | Roseline Giusti.

Bagnères de Bigorre. Georges, l'homme qui aimait les fleurs

Portrait. Georges Lafforgue, un fleuriste atypique.

Georges Lafforgue , ici au centre, dans son magasin. Photo DDM, R.G.
Georges Lafforgue , ici au centre, dans son magasin. Photo DDM, R.G.
Georges Lafforgue , ici au centre, dans son magasin. Photo DDM, R.G.

Enfant, Georges Lafforgue n'avait pas de jardin. Sa passion des fleurs est pourtant venue très vite. C'est vrai qu'à Bagnères, quelqu'un donnait le ton en matière de fleurs et de couleurs : Blanche Odin. Georges la regardait peindre derrière la fenêtre de sa maison, rue Gambetta, admirant sa dextérité.

Et depuis le premier étal qu'il a eu aux Halles, il voyait arriver, des jardins proches, des œillets magnifiques, des glaïeuls flamboyants, des pivoines divines et des hortensias. Dès lors, il n'a eu de cesse de créer des compositions vives et élégantes.

Mais ce sont les roses qu'il aime par-dessus tout et les innombrables variétés d'aujourd'hui le comblent d'aise. Sa boutique, ouverte depuis 1953, à l'emplacement d'une bijouterie, est un peu étroite pour contenir les somptueux bouquets qu'on lui commande. C'est resté un écrin.

À vrai dire, il possède un autre local plus vaste mais il le tient fermé. C'est là d'ailleurs, se souvient-il, qu'il a exposé trois toiles de Blanche Odin, à l'occasion de la commémoration de sa mort.

Rencontres avec le show-biz

Des peintres, notre fleuriste en a connu d'autres, à Paris. Il avait l'habitude de s'échapper fréquemment en direction de la capitale pour rencontrer, entre autres, Guy Colomer. Artiste expressionniste connu, ce dernier, très spirituel selon Georges, rassemblait dans son atelier du 15e arrondissement de Paris toutes sortes de créateurs.

Accrochées au mur de la boutique, des photos attestent de belles rencontres. Georges y figure par exemple avec Jean Marais et Jacques Brel.

On peut y voir aussi une Edith Piaf et une Nadine de Rothschild jeunes et bien d'autres célébrités. Certaines sont venues jusqu'à Bagnères lui rendre visite.

Si les fleurs qu'il vend aujourd'hui arrivent en camion de régions lointaines, Georges, plus connu sous le nom de Jojo, met toujours la même attention à confectionner ses compositions florales et à les personnaliser pour sa clientèle d'habitués. En quelque sorte des bouquets-portraits.

 

Imprimer

Partager cet article

Repost 0

commentaires