Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 23:00

Philippe Cougrand, Madame, Monsieur ou l’impromptu de Saint-Cloud, ed. Pleine Page, 2008.

L’auteur nous a habitués à des romans et à des nouvelles. Le voici pris de passion pour le théâtre du grand siècle et plus particulièrement pour la belle-sœur de Louis XIV, la peu chanceuse princesse Palatine, au physique particulièrement ingrat et que les mignons de son mari s’acharnent à martyriser. En une journée et sans quitter les appartements de Madame à Saint-Cloud,  on assiste à une série d’intrigues en cascade à propos du mariage de son fils. Indignée de l’union qui lui est imposée : voir son héritier s’unir à la fille que le Roi a eue de la Montespan, Madame ne pourra cependant qu’obtempérer, en dépit de son fort caractère. Le ton est farcesque, les personnages en verve et hauts en couleur. Les situations cocasses témoignent bien, néanmoins, de ce que fut la Cour, un microcosme qui, voué à la docilité au pouvoir absolu, s’épanchait d’autant mieux en persiflages et scélératesses raffinés. Dans le mode d’expression,  Cougrand réussit à merveille ; il écrit en alexandrins (même si les rimes s’octroient quelques libertés)  tout en produisant un discours fluide, aisé à la lecture. C’est drôle, enlevé, vraisemblable. La représentation annoncée à la scène est vivement attendue.

RGW

Partager cet article

Repost 0

commentaires