Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 21:04
Jeudi 21 Jui - 22:10 - Saint Victor
Publié le 05/07/2011 08:39 | Roseline Giusti

Salle de musique : un bâtiment heureux

équipement

L'architecte Philippe Guitton, au 1er plan, lors de la visite du chantier.
L'architecte Philippe Guitton, au 1er plan, lors de la visite du chantier.
L'architecte Philippe Guitton, au 1er plan, lors de la visite du chantier.

Tapie aux côtés de la Halle aux grains, et un peu en retrait, la salle de musique amplifiée se fait discrète. Mais, une fois devinée, elle apparaît dans son originalité. Toute en courbes fermement arquées, sa forme fait contraste avec l'orthogonalité de la Halle à laquelle elle s'adosse.

Volonté délibérée de l'architecte, Philippe Guitton, de jouer le contrepoint par rapport à la Halle, bâtiment dont il est également l'auteur. Entièrement en bois avec des portiques (innovants) en contreplaqué de bois et une couverture en cuivre, métal d'une belle longévité, cette construction a choisi des matériaux esthétiques, chaleureux et performants. Tant du point de vue structurel que phonique et écologique.

Autre point fort de cet équipement ? L'acoustique et l'isolation phonique due à une double enveloppe, formant une boîte dans la boîte. « 105 dB à l'intérieur, 35 dB à l'extérieur », affirme Alain Henninot, directeur des services techniques à la mairie. Performances là aussi dues à l'acousticienne Geneviève Rolland. C'est dire si on espère la livraison des 450 m2 de ce bâtiment (dont 150 pour le public) prévue en décembre 2011.

En attendant, les groupes de musiciens jouent sous chapiteau installé à proximité (1). Né d'un besoin clairement exprimé auprès du maire par 4 associations regroupées aujourd'hui sous l'appellation Cartel bigourdan (100 adhérents), le projet a été bien conduit dès l'origine. Des concertations régulières avec les futurs utilisateurs ont permis de répondre à un cahier des charges précis. Démarche exemplaire.

Ainsi, les sas de communication avec la Halle, tout en préservant l'autonomie des deux salles, l'emplacement de la scène (40 m2), le bar, les toilettes accessibles de l'extérieur (2) et l'équipement assez conséquent en matériel augurent d'un fonctionnement adapté aux musiques électroacoustiques actuelles, pour les répétitions comme pour les concerts. « Ce sera convivial dit Pierre Selva, interlocuteur référent du Cartel, qu'il y ait 485 personnes (capacité maximum) ou 200 seulement. » Une gageure. Que souhaiter à ce projet qui a fait l'unanimité dès le départ sinon une très longue vie.

(1) Dernier concert sous chapiteau le 15 octobre : l'exceptionnel Orchestre national de Barbès.

(2) Remplaçant les sanitaires publics démolis au cours du chantier. De même, le square pour enfants, attenant, sera réinstallé.

 

Imprimer

Partager cet article

Repost 0

commentaires