Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 23:00
Publié le 20/04/2010 03:49 | Roseline Giusti.

Le collectif Silex fait dans « Le Figure »

exposition

Le collectif Silex : quatre jeunes artistes./Photo R.G.
Le collectif Silex : quatre jeunes artistes./Photo R.G.
Le collectif Silex : quatre jeunes artistes./Photo R.G.

«Le Figure », un titre dérangeant, assurément. Mais ne criez pas à la faute, il fait simplement référence à un groupe de musiciens italiens post-punk des années « 80 », Les Figures, si on passe à la traduction française. Entre images et sons, les quatre membres de Silex se définissent plutôt comme un groupe de rock qui peint, graffe, sample ou brode et sérigraphie, puisant leur inspiration dans le grand creuset de la culture populaire. Graffitis, affiches de bals de campagne, clips, films de zombie, masques africains, images tribales… « Tout est bon dans la mesure où ça nous incite à faire du bruit avec des couleurs et des images », dit Yeulmaus, le porteur de projet du collectif. Tous revendiquent le droit de travailler dans l'urgence, avec une totale liberté, même si certains travaux sont plus mûris.

Plus à l'aise à peindre une fresque sur des murs désaffectés, les artistes ont dû, cette fois, expérimenter les contraintes d'une galerie. À ce jeu nouveau, ils ont plutôt bien réussi.

Hébého réalise des vidéos inspirées de You tube ou de la TV et trace de grands dessins colorés sur fond noir. Motocult (pseudo d'une très jeune femme) revisite des ouvrages de dames et ose hisser les couleurs, « celles de ses cauchemars ». Salauquin esquisse ses figures sur papier en se servant d'images existantes (vieilles pubs, par exemple) qu'il perfore de trous. Yeulmaus pratique la sérigraphies et les collages, où l'on sent l'influence de la BD, de fanzines, de revues des années « 80 » (« Zoulou Magazine ») mais aussi celle de dessins tribaux de l'Afrique ou de l'Inde (pays où il a vécu cinq ans). Deux moments de musiques électroacoustiques sont venus parfaire le tout. L'un des groupes, Moonrising, a particulièrement séduit le public, tant les sons produits transportaient vers un ailleurs proche des steppes de l'Asie, des sommets himalayens ou des îles japonaises.

Roseline Giusti

 

Atelier MG, 3, rue Frédéric-Soutras, Bagnères-de-Bigorre, tél.05.62.90.11.91 ateliermg@gmail. com

Tous les jours, de 15 heures à 19 heures, jusqu'au 25 avril.

 

Imprimer

Partager cet article

Repost 0
Le blog de Roseline Giusti - dans Articles artistes
commenter cet article

commentaires