Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 19:10

Petit conte de Pâques pour gamins gourmands.

 

C’était Pâques. L’horloge sonnait  8 heures à tue-tête. Et Le carillon de l’église semblait ivre tellement il envoyait de sons à la volée par-dessus les toits. Tom le Poussin claironnait dans la cour « Les cloches ont fait un grand voyage et tous les petits enfants sages auront  des œufs en chocolat. Les cloches ont fait… ».  « Tais-toi donc, piou-piou, tu vas les faire fuir les cloches avec ta voix suraigüe »,  grogna Cochon Propre, tout reluisant en un jour pareil.  Mamie Cannette  un peu blanchissante avait mis sa collerette de dentelle et sa voilette immaculée. Son panier d’osier regorgeait de friandises qu’elle s’apprêtait à cacher ça et là dans la prairie. Panache l’écureuil se trémoussait d’aise. Combien d’œufs pourrait-il engranger cette année ? Des blancs, gros et luisants, des noirs cannelés et lustrés, et même des liquoreux que vous volaient les grandes personnes. Pâquerette, la poulette coquette avait mis des primevères dans ses cheveux crépus et Canari soyeux ne la quittait plus des yeux. Gazon tendre, l’escargot, emmenait sa maison en balade vers le terrier d’Archibald le lapin, un endroit sûr pour déguster à son aise. Un beau matin de Pâques ! Tout d’un coup le vent se leva, la pluie glaciale tomba à grosses gouttes, clouant Mamie Cannette au sol. Et tous les œufs de son panier s’éparpillèrent  sur le trottoir mouillé. C’est alors qu’un immense poisson d’or, fendant l’eau du caniveau, s’élança dans les airs. Il s’ouvrit en deux, délicatement, et fit entrer dans son ventre tous les animaux en chocolat. De petits poissons d’argent tombés du ciel recouvraient les toits, comme de la neige. Max se réveilla et courut à la fenêtre. Tout était normal. Sa sœur Lise cherchait déjà les sucreries que leur maman avait cachées dans les massifs de fleurs. Après tout, c’était plus drôle ainsi.

Roseline Giusti

Partager cet article

Repost 0
Le blog de Roseline Giusti - dans Poésie
commenter cet article

commentaires